Cuisiner dans une poêle en inox

Cuisiner dans une poêle en inox

Cuisiner dans une poêle en inox

Il est important d’avoir conscience que chaque types de poêles a ses avantages et ses inconvénients, aussi même si votre poêle en inox pourra devenir votre poêle principale, certains types de cuisson seront réservés aux poêles antiadhésives que tout le monde connaît aujourd’hui. Pour ceux qui en ont marre des poêles antiadhésives et qui espéraient que je leur dise qu’ils pourraient s’en passer, sachez que si vous n’utilisez les poêles antiadhésives que lors les cuissons pour lesquelles elles sont faites et que vous utilisez une poêle en inox ou en acier le reste du temps, vous ne détériorerez quasiment pas vos revêtements et allongerez drastiquement la durée de vie de vos poêles.

Quand utiliser l’inox ?

Les poêles en inox sont faite pour les cuissons haute température, contrairement aux poêles antiadhésives qui préfèrent un feu doux/moyen. Vous choisirez donc l’inox lorsque vous aurez besoin de saisir vos aliments. Pour faire griller un pièce de viande, faire des crêpes ou des oeufs bien dorées, faire revenir n’importe quel légume, etc.

La goutte qui danse

Avant de mettre vos aliments dans votre poêle, il est impératif que celle-ci soit a la bonne température. Si la poêle n’est pas assez chaude, elle va inévitablement attraper et si elle est en surchauffe (au dessus de 180°C), votre cuisson sera trop agressive. Pour arriver à la bonne température, mettez votre poêle sur le gaz au maximum ou sur l’induction au 3/4 de sa puissance. Pour vérifier que votre poêle est suffisamment chaude, faite tomber quelques gouttes d’eau froide à l’intérieur et observez leur réaction. Si les gouttes se contentent de bouillir et de s’évaporer rapidement, la poêle n’est pas assez chaude. Si elles se mettent à « danser » sur la surface de la poêle (vous comprendrez tout de suite ce que j’entends par « danser » en le voyant), alors la température est atteinte et vous devez lancer la cuisson sans attendre pour éviter d’atteindre le point de surchauffe dont nous avons parlé plus haut.

Ça accroche ou pas ?

Une fois la température atteinte, nous vous conseillons graisser un peu votre poêle. Même s’il est possible de cuisiner sans matière grasse dans l’inox, il est préférable d’être déjà à l’aise avec sa poêle avant de tenter le coup.

Une fois vos aliments dans la poêle, s’ils accrochent, ne paniquez pas ! N’essayez surtout pas de les arracher ou des les remuer en force. Ils se décrocheront tout seuls dès qu’ils seront suffisamment caramélisés. Une fois que vous ne sentez plus de résistance et que vos aliments arborent une belle couleur dorée, vous pouvez les remuer et les retourner.

Cuit à coeur.

Quand les coloration extérieures sont faites, vous aurez sans doute besoin de finir la cuisson intérieure de vos aliments, c’est donc le moment de baisser le feu : gaz moyen ou induction au premier tiers de sa puissance. Suivant la cuisson désirée, il peut être bien de couvrir la poêle à se moment là. À vous ensuite de déterminer combien de temps de cuisson il est encore nécessaire.

Déglaçage.

Ça y est, la cuisson est finie mais il reste des sucs caramélisés au fond de la poêle ? Il ne faut pas perdre de temps, tant qu’elle est encore chaude, versez un peu d’eau dans votre poêle pour déglacer ces sucs et les utiliser dans votre plat ou au moins vous éviter un nettoyage difficile.

Je veux que ça brille.

L’inox passe sans problème au lave vaisselle et supporte autant les produits d’entretiens classiques que les éponges les plus abrasives. Vous n’en aurez cependant que peu besoin si vous avez déglacé votre poêle à chaud.

L’inox est un matériaux très sain et si malgré un bon lavage il reste des traces dans votre poêle, ce n’est vraiment pas grave. Si vous voulez quand même redonner tout son éclat à votre poêle, vous pouvez y faire bouillir de l’eau mélangée à un peu de vinaigre blanc.

Pour les plus pointilleux d’entre vous il existe aussi de la pâte à polir.

Et mes vieilles poêles antiadhésives alors ?

Maintenant que vous savez comment utiliser vos poêles en inox, ne jetez pas vos anciennes antiadhésives. Tous les cuisiniers professionnels jonglent entre l’une et l’autre. Pour cuisiner tous vos mets délicats et qui n’ont pas besoin d’être saisis, la poêle antiadhésive reste la meilleure alternative. Retenez juste qu’elles sont adaptées à une cuisson à feu doux/moyen et qu’il n’y a que dans ces conditions que vous ne détériorerez pas le revêtement.

L'alternative

Pensez aussi aux poêles en acier, celles qu’utilisaient nos grands mères. Leur mode de cuisson est quasiment identique à celui d’une poêle en inox mais elles ont l’avantage de se culotter avec le temps ce qui les rend naturellement antiadhésives au fur et à mesure des cuisson. Elles ont par contre l'inconvénient de noircir (ce qui rebute certains), et sont très sensibles à la corrosion. Il est donc impossible de les passer au lave vaisselle ou de les exposer trop longtemps à l’humidité.

Commentaires

Leave a Reply